Bienvenue sur le site de Club de Viet Vo Dao de Sèvres

Calendrier

August 2019
M T W T F S S
« Sep    
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

Viet Vo Dao Sèvres

header

Le Viet vo Dao

dragon 

Le terme Viet Vo Dao se traduit littéralement par la voie des arts martiaux vietnamiens. Ce terme générique désigne l’ensemble des arts martiaux vietnamiens, mais ne veut pas désigner un style ou une école.

  • L’histoire du Viet Vo Dao:

Le Viet Vo Dao n’est pas l’invention d’un seul mais l’oeuvre de tout un peuple qui, au cours de son histoire, dut lutter pour survivre. On s’accorde à honorer l’Empereur Hung Vuong comme fondateur du Viet Vo Dao. En effet, sous la dynastie des Hung Vuong (2879 – 258 av J.C.) l’art martial vietnamien ainsi que la médecine traditionnelle et la philosophie se sont structurés. Les arts martiaux ont subi de grandes influences tant de la part de l’Empire Chinois que de l’Inde. L’ancien Vietnam : le DAI VIET , a ignoré la xénophobie et a intégré les différents apports culturels et spirituels du confucianisme, du taoïsme, du bouddhisme. Pendant des siècles la pratique des Arts Martiaux relevait de l’organisation militaire pour la face visible alors que la face cachée dépendait des temples et des villages. A la fin du XIXe siècle, avec la colonisation française, l’ensemble des Arts Martiaux fut mis dans l’ombre et la pratique ne se fit plus que secrètement dans les familles en gardant l’aspect traditionnel.

Au début du XXe siècle, lors de la première guerre mondiale, l’Art Martial Vietnamien atteint l’Occident.

  • L’Art Martial aujourd’hui:

De nos jours, au Vietnam, les écoles et styles sont extrêmement diversifiés: chaque village de moyenne importance développe un aspect de l’Art Martial; certaines grosses agglomérations possèdent plusieurs écoles de styles différents qui coexistent dans un respect mutuel. Les nombreuses ethnies qui vivent dans ce pays affirment aussi leur propre réflexion martiale en harmonie avec leur milieu naturel, leur mode de vie. Il est donc essentiel pour tout pratiquant de l’Art Martial Vietnamien d’accepter les différences techniques et de rechercher à enrichir sa propre pratique.

  • Qu’est ce que le Viet Vo Dao ?

 Le Viet Vo Dao regroupe un ensemble de techniques extrêmement riches et codifiées: frappes avec les mains, les pieds, les coudes, les genoux, projections, clefs, balayages, ciseaux, sauts, casses, respiration, méditation … ainsi que les armes traditionnelles dont les plus courantes sont: BONG-PHAP (bâton), DAO-PHAP (sabre), MOC-CAN (tonfa vietnamien), MA-TAU (cimeterre), DAI-DAO (sabre géant), LONG-GIAN (nunchaku vietnamien), etc … L’entraînement est adapté à la constitution naturelle et aux possibilités de chaque pratiquant. Les femmes, les enfants et les personnes âgées adoptent un travail approprié. L’Art Martial Vietnamien propose deux orientations complémentaires:– l’une externe: VIET VO DAO
– l’autre interne: TAM THE DAO

Le TAM THE DAO apprend à découvrir son corps, à percevoir et à fortifier la circulation générale de l’énergie. Les exercices de TAM THE DAO ne sont ni trop dynamiques, ni trop statiques. Ils consistent à placer le corps en relaxation complète grâce à des mouvements respiratoires appropriés qui se succèdent selon un rythme harmonieux et ininterrompu tel un courant d’eau coulant avec douceur.

  • Pourquoi pratiquer le Viet Vo Dao ?

Actuellement, face aux armes modernes, la lutte avec les mains, les pieds, le corps ou les armes blanches est dérisoire et d’ailleurs le propos n’est pas là. Il s’agit bien plutôt de développer, de cultiver des qualités telles que la souplesse, la détermination, les réflexes. La pratique de l’Art Martial VIET VO DAO a pour but la formation de l’homme tant sur le plan physique que mental. Bien sûr en poursuivant ce projet, on s’aperçoit vite que les performances des muscles ne sont pas importantes en soi mais qu’elles ne sont que des moyens pour atteindre un autre niveau.
Il s’agit donc surtout de cultiver la résistance, la santé pour être capable de riposter, de subir et de dépasser toutes les agressions extérieures.

Sur le plan Physique:  Par un échauffement rigoureux et le travail d’exercices physiques, le pratiquant renforce son corps du point de vue musculaire et gagne en souplesse.

Sur le plan Psychologique: Les agressifs apprennent grâce aux art martiaux à se modérer et à se contrôler, tandis que les timides y puisent le peu d’agressivité qui leur fait défaut.

Sur le plan Psychomoteur: L’entraînement aux parades et aux enchaînements améliore la coordination motrice des personnes qui pratiquent régulièrement. Nous avons pu remarquer que, chez les personnes ayant des déficiences psychomotrices, le fait de s’entraîner permet de mieux surmonter leur handicap.

Sur le plan Social: D’une façon générale, l’exercice physique améliore la forme et apporte un bien être certain.
Il diminue l’anxiété et l’instabilité émotionnelle, améliore l’humeur et augmente la résistance au stress.
Ce bien être est vivement ressenti dans la vie sociale, familiale mais aussi professionnelle: ainsi, des études ont montré que chez les employés pratiquant une activité sportive, les accidents du travail sont moins fréquents, les arrêts pour maladie plus courts et la productivité plus grande.

Dans la pratique des arts martiaux, le pratiquant apprend en plus à maîtriser ses nerfs, à défouler son agressivité et à canaliser son énergie ce qui le conditionne à mener une vie sociale encore plus équilibrée. 

Assistance technique | Site réalisé par Ecedi